Pixabay at Pexels

Contrôle parental, comment ça marche ?

Pour que les enfants et adolescents puissent naviguer sur internet sans risque, les contrôles parentaux sont une sorte de filtre géant.

Téléphones portables, tablettes, consoles de jeux, télévisions et bien-sûr ordinateurs : le nombre d’équipements qui permettent d’accéder à internet est impressionnant. Qui dit multiplication des moyens de connexion dit accès facile par tous, enfants et adolescents compris. Et c’est là que le bât blesse : beaucoup de contenus présents sur internet ne sont pas adaptés aux enfants… voire pas du tout ! Qu’il s’agisse de vidéos violentes ou d’images pornographiques, de demandes de contact venant d’inconnus ou de photos non sollicitées reçues sur leurs messageries… la liste des contenus choquants est longue.

C’est pourquoi l’utilisation d’un système de contrôle parental est essentielle : en agissant comme un filtre, elle permet de limiter l’accès des enfants et adolescents à des contenus inadaptés… mais pas seulement : elle permet d’autres types de régulation.

De nombreuses fonctionnalités

Selon le logiciel choisi, les fonctionnalités peuvent varier. Cependant, beaucoup sont communes à la majorité des solutions de contrôle parental :

  • Filtrage automatique des sites accessibles par l’enfant, avec possibilité d’ajout de mots-clés interdits, de création d’une liste blanche (sur laquelle on inscrit les sites autorisés) ou de liste noire (sur laquelle on inscrit les sites interdits),
  • Blocage de certains sites, de certains jeux, de certaines applications,
  • Blocage des fonctions de paiement pour éviter toute dépense non supervisée par les parents,
  • Gestion du temps d’utilisation de l’appareil (nombre d’heures par jour et/ou par semaine, blocage de l’appareil à des horaires définis…),
  • Affichage des statistiques en fonction de l’utilisateur (nombre d’heures, type d’utilisation selon le logiciel ou l’application…).

Installer et paramétrer

Il existe différents types de contrôles parentaux : des systèmes intégrés à activer rapidement (par exemple sur la console de jeux Switch ou la plateforme vidéo Netflix), d’autres qui se présentent sous forme d’une application à installer sur le téléphone portable, d’autres encore que l’on achète puis installe sur les différents appareils numériques de la famille…

Mais il faut retenir une notion essentielle : installer un contrôle parental n’est que la première étape du processus, car il faut absolument maitriser ensuite ses réglages pour pouvoir l’adapter aux besoins de la famille et de l’enfant. La troisième étape sera celle des vérifications (« est-ce que ça fonctionne bien ? ») et de l’accompagnement de l’enfant dans la durée.

Protéger son enfant ou son adolescent grâce à un outil de contrôle parental nécessite donc de choisir la bonne solution en fonction de ses besoins, puis d’effectuer les réglages avec soin pour en tirer le meilleur. Notre offre de tutoriels personnalisés a été pensée pour vous y aider, tout comme les articles accessibles gratuitement dans notre blog.

L’équipe Hilno

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email