drink, cocktail, mojito

5 astuces avant d’installer un contrôle parental

Vous souhaitez installer un contrôle parental sur le téléphone de votre enfant ou l’ordinateur de votre adolescent ? Voici nos 5 astuces à connaître avant de vous lancer.

Mettre en place un système de contrôle parental semble simple à première vue… et tant mieux ! Les nombreux éditeurs de ces solutions font leur maximum pour que les parents se sentent à l’aise en les installant et en les utilisant. Cependant, il faut bien reconnaître que la réalité n’est pas toujours aussi rose… les parents ayant déjà vécu l’aventure de l’installation du contrôle parental en sont témoins.

Nous avons donc listé les 5 astuces à connaître pour préparer au mieux l’installation d’un contrôle parental, c’est à dire sans s’énerver ni envoyer bouler l’appareil (ni votre famille qui n’y est pour rien ;-)) :

  1. Choisir un moment adapté pour s’y mettre

L’installation du système peut prendre un peu de temps, et elle nécessite un minimum de concentration. Du coup, ne tentez pas de le faire le soir pendant que vos enfants vous racontent leur journée, ni en tentant d’organiser le repas, ni à un moment où vous êtes pressé(e).

  1. Ne travailler qu’avec des objets connectés bien chargés

Oui, ça peut paraître idiot, dit comme ça… mais on vous laisse imaginer la rage que l’on peut ressentir lorsque l’appareil s’éteint brusquement au milieu de la manœuvre, et qu’il faut remettre la main sur ce fichu chargeur (on est poli !), et que du coup, on ne sait plus où on est… Enfin bref, vérifiez l’état de la batterie avant de vous lancer.

  1. Prévenez votre ou vos enfant(s) que vous avez besoin de leur appareil

Cela leur aura peut-être échappé : oui, installer et configurer le système de contrôle parental peut prendre plus de 30 secondes… et non, on ne va pas s’interrompre toutes les 3 secondes pour qu’ils puissent répondre aux messages Snapchat de ses amis. Préférez ne pas commencer l’installation tant qu’une discussion palpitante ou un jeu en ligne est en cours, il en va de votre bonne humeur.

  1. Remettez la main sur vos codes d’accès

Il est fort probable qu’au cours de la manœuvre vous ayez besoin d’accéder à vos comptes Microsoft ou Google, par exemple. On vous conseille donc de fouiller votre mémoire (voire vos fichiers Excel, pour les plus organisés d’entre nous) pour retrouver les bons codes pour les bons comptes. Promis, cela vous fera gagner beaucoup de temps !

  1. Servez-vous un mojito (ou n’importe quelle boisson qui vous fait plaisir)

Oui, vous avez bien lu ! Parce que vous l’avez bien mérité. Le simple fait que vous soyez en train de chercher comment sécuriser au mieux l’accès à internet de votre enfant est une excellente nouvelle. Et il faut fêter ça !

L’équipe Hilno

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email